PROJET EDUCATIF ARTISTIQUE CULTUREL (PEAC) ECOLE DE BOURG CP1 DE DELPHINE BRIAUD

PROJET EDUCATIF ARTISTIQUE CULTUREL (PEAC) ECOLE DE BOURG CP1 DE DELPHINE BRIAUD

  • Six mois « les mains dans la terre »
    Ce film témoigne d’une rencontre entre les enfants d’une classe de CP à Bourg sur Gironde, accompagnés de leur professeur des écoles, Delphine Briaud et de trois artistes locaux, Yves Veyry, céramiste, Pascale Re et Kimo Kopczynski, plasticiens.

Dans le cadre du Parcours d’Education Artistique et Culturelle les enfants ont découvert un lieu, l’atelier « Les Mains dans la Terre » d’Yves Veyry et une matière, la terre.

L’atmosphère de l’atelier d’artiste suscite curiosité, émerveillement et admiration. Les enfants regardent, touchent, soupèsent, caressent les objets et veulent savoir, veulent faire eux aussi : ils ont pris la terre entre leurs mains et ils se sont amusés librement avec cette matière, ils ont appris à connaître ses qualités et ses limites. Progressivement, ils ont acquis des connaissances techniques et ainsi pu aller plus loin dans leur créativité. La terre pincée, la terre poussée, la terre roulée en colombins, la terre étalée en plaque, la terre décorée d’empreintes et aussi la terre tournée. Beaucoup d’attention, de bienveillance et de concentration dans un flux continu de paroles, de rires et de déplacements.

Afin de réaliser une œuvre collective, chacun aura créé une brique dans l’atelier hebdomadaire qui s’est déroulé dans une salle de l’école. Chacun s’est exprimé d’abord par un dessin qui ensuite a été transcrit en bas-relief sur chaque face de la brique et mis en couleur avec des engobes. La phase terminale, l’émaillage et la cuisson, a été réalisée à l’atelier.

Chaque acteur de ce projet a apporté sa brique à cette œuvre collective.

Yves Veyry qui rêvait de ce projet remercie les enfants et l’équipe pédagogique pour leur énergie, Kimo Kopczynski pour les images, Stéphanie Plessis pour le montage du film et Pascale Re.

Nous, les artistes, sommes intervenus bénévolement et grâce à l’initiative, l’engagement et la pugnacité de Delphine Briaud. Sans cela, cette expérience n’aurait jamais vu le jour. Nous pensons que ce type d’activité devrait avoir sa place officiellement dans les programmes scolaires.”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :